Découverte des monuments et des lieux-dits de Montferrand

Découvrez les différents lieux-dits et éléments du patrimoine de Montferrand dans les fiches annexes des bulletins communaux

Randonnées, curiosités et monuments

Curiosités et monuments

La commune compte 4 monuments répertoriés à l’inventaire des monuments historiques :

  • la halle couverte du XVIe siècle ;
  • une maison du XVIe siècle ;
  • l’ancienne église Saint-Christophe qui présente des peintures murales à l’intérieur. Elle est mentionnée pour la première fois dans une bulle pontificale de 1153 où figure « Sancti Christophori » parmi les possessions de l’abbaye de Sarlat. ;
  • le château de Montferrand du XIIe siècle (propriété privée)

On peut également citer :

  • le château de Régagnac des XVIe et XVIIe siècles (propriété privée) ;
  • la nouvelle église paroissiale construite en 1849 dans le bourg, on y trouve plusieurs objets répertoriés à l’inventaire général du patrimoine culturel, en particulier les vitraux (première moitié du XXe siècle) et la garniture d’autel (deuxième moitié du XIXe siècle) ;
  • des maisons « Renaissance » et une « Chartreuse » . Pour plus de détails sur ces monuments, suivre le lien ci-dessous :

Monuments-de-montferrand

 

Vous pouvez également consulter les pages Wikipedia suivantes :

Randonnées pédestres dans les environs

Vous pouvez demander à la mairie ou à la bibliothèque un dépliant sur les deux circuits de randonnée de la commune. Pour d’autres idées de balades, consultez le site suivant [descriptifs et cartes de randonnées dans le bergeracois

Galerie photo des fresques de l’ancienne église Saint-Christophe

Histoire générale du village

D’après une tradition orale qu’aucun écrit, ni aucun vestige ne permet de vérifier, des temps préhistoriques à l’époque médiévale, le village se situait sur le plateau. Il aurait été incendié à la suite d’une épidémie de peste, et rebâti sous la protection de son château fort au flanc de la colline. Dans le cimetière, l’église du XIIe siècle, décorée de magnifiques fresques romanes, reste l’un des rares témoins de cette époque. Le château construit du XIe au XIIe siècle, fut une place avancée de la baronnie de Biron et l’une des plus curieuses forteresses du Périgord, avec ses imposants remparts partiellement détruits au fil de l’histoire ; de ceux-ci, subsistent aujourd’hui les fondations, ainsi que la tour des Estuquètes. Le donjon central profile également sa haute silhouette.